Le Bouvreuil pivoine à la fontaine

Un magnifique Bouvreuil pivoine mâle vient se désaltérer à la fontaine. Pendant quelques secondes un reflet pourpre glisse dans l’obscur de l’eau claire. Pendant ce temps les bourgeons de Lila s’épanouissent. Ils ressemblent à des ornements royaux. La nature est architecture, formule mathématique, avec quelques décalages ici ou là qui donnent à la beauté son mouvement.  A certains moments, plusieurs oiseaux se croisent parmi les jeunes herbes, les anémones et les primevères. Pis épeiche, mésange charbonnière, pinson du Nord, pinson des arbres, mésange boréale et bouvreuil pivoine. La fête.

Publicités

Les jonquilles

Après quelques matins givrés, le vent d’Est laisse la place au vent d’Ouest. Il fait plus doux. La ramure des aulnes s’empourpre. Les jonquilles font sonner leur jaune de clairon. Les crapauds reprennent leur périple.


Les premières Anémones Sylvie

Populage des marais, Caltha palustris

Les Jonquilles s’ouvrent et claironnent: ils arrivent! Les crapauds amoureux sont en chemin. Les gros boutons du populage des marais gonflent et nous offrent leur jaune  éclatant. Il y a deux ans ils émergeaient de la neige. Encore éparses les primevères s’élèvent doucement, en douceur de leur tige duveteuse. La délicate Anémone Sylvie, apparait elle aussi, rose diffus au-dessous des pétales, tige teintée de rouge.

Anémone Sylvie ou des bois, Anemona nemorosa


les bourgeons de frêne

Le frêne fait des bourgeons magnifiques, très reconnaissables. Par le vent, sans doute, des branches sont tombées au sol. Elles sont gris clair et leur forme me fait penser à des os.

Conduis ton char et ta charrue par-dessus les ossements des morts. (William Blake Le mariage du ciel et de l’enfer.)