Le sommeil des arbres

En hiver les arbres ne sont pas morts, ils rêvent. Ils rêvent dans leurs bourgeons. Toutes leurs feuilles, fleurs, fruits sont en germe, en attente bien serrés derrière leurs écailles. A chaque arbre son architecture. Où en sont-ils fin février, à 650 mètres d’altitude, 5 degrés en-dessous de zéro? Une brindille d’Aulne glutineux tombée en janvier. Le robuste Chêne pédonculé. L’élégant Hêtre. Le duveteux charme. Le Saule Marsault lisse et rouge.



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s